Slot Racing du Gard Forum Index
 FAQFAQ   SearchSearch   MemberlistMemberlist   UsergroupsUsergroups   RegisterRegister 
 ProfileProfile   Log in to check your private messagesLog in to check your private messages   Log inLog in 



 Bienvenue 
- Slot Racing du Gard
 
Préparation et amélioration d'un accélérateur Parma ou autre

 
Post new topic   Reply to topic    Slot Racing du Gard Forum Index -> Electricité -> Soyez branchés !!! -> Accélérateurs
Previous topic :: Next topic  
Author Message
Pépé Plus


Offline

Joined: 22 Jun 2016
Posts: 3,268
Localisation: 30250

PostPosted: Fri 28 Oct - 22:35 (2016) Reply with quote

Voici un tuto que j'avais fait...ailleurs.

A l'époque j'avais besoin d'une 25Ω un truc que je ne possédais pas, je n'avais que du 2 et du 4Ω.

Alors je suis allé fouiller dans mes tiroirs au cas où je puisse me bricoler un truc.
Pas de Parma dans les tiroirs mais une Russkit.

Les Russkit apparaissent en 1965 puis le brevet est racheté par Parma vers 1971/72 quand Russkit abandonne le marché slot.

Les versions Parma basiques "eco" sont strictement identiques.
Ce que j'avais fait ici est bien sûr applicable à tous les accélérateurs quelque soit la marque.
Allez c'est parti...

-----------------------------------------

Ma Russkit est en mauvais état mais pour ce que je veux faire ce n'est pas important, le principal c'est qu'elle soit complète :




Je n'ai pas de résistance de 25Ω d'avance, par contre j'ai ça en 25, un truc qui se servira jamais :





Ces poignées Scalex 1/24 sont très bien construites mais très mal réalisées. A cause du délire d'un ingénieur voulant réinventer le monde, la gâchette est équipée d'un système qui démultiplie la course du curseur.
Résultat une course de gâchette est d'environ 1cm, totalement inutilisable !!!
Je récupère donc la résistance céramique qui est de la même taille qu'une Russkit ou qu'une Parma c'est la même chose. Je sais je me répète.
Les résistances de cette époque n'avaient pas de méplat comme les Parma actuelles, elles sont cylindriques. C'est moins logique mais pas un réel problème en soi. Il suffit que le charbon soit plus long pour être toujours en appui.
Voici la bête démontée, toute neuve en plus :





Démontage de la Russkit. Effectivement elle doit mal fonctionner  Rolling Eyes







Je sors le charbon du curseur. Tiens d'ailleurs, je n'ai pas fait de photo mais il est fixé sur le curseur de la même façon que dans la Scalex.
Donc ce charbon n'est pas serti sur le curseur mais emprisonné par 4 cotés rabattus autour. En le regardant bien je comprends pourquoi la résistance d'origine est claquée. Le charbon est complètement usé et ce sont les côtés rabattus en ferraille du curseur qui frottent directement sur le bobinage.


Je cherche dans mes bouts de métal de récup, là où je sais trouver des paliers de vieux moteurs électriques en bronze fritté. C'est la matière qu'il me faut pour remplacer ce charbon. Le bronze fritté est un métal tendre mais rigide et qui se soude très facilement à l'étain :







Bon au boulot.

Préparation de la résistance.
Le fil résistif des résistances bobinées est constitué de nickel-chrome. Le nickel est un métal particulier dont la propriété principal est de n'avoir quasiment aucun allongement avec les changements de température jusqu'à environ 200°.
Mais dans notre cas un autre phénomène entre en jeu c'est le frottement du charbon du curseur sur cette résistance.
Comme les fils sont séparés les uns des autres pour ne pas se toucher il y a un léger creux entre chaque fil et le charbon a tendance à les accrocher, les tirer et les déformer.
De plus si la résistance est un peu chaude le fil s'allonge plus facilement. Ce qui fait que plus ça accroche, plus ça accroche...et le fil finit par casser.
Solution, boucher ces creux.
Pour ça j'utilise du plâtre à mouler pour les maquettistes, appelé plâtre de Paris, c'est un plâtre avec un grain très fin. Après l'avoir gâcher, je l'étale sur la résistance en le faisant bien pénétrer entre les fils. Puis je laisse sécher :



_________________
Le slot ça rend fou !!!


Back to top
Publicité






PostPosted: Fri 28 Oct - 22:35 (2016)

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Pépé Plus


Offline

Joined: 22 Jun 2016
Posts: 3,268
Localisation: 30250

PostPosted: Fri 28 Oct - 22:36 (2016) Reply with quote

En règle général la résistance est très rarement parallèle au mouvement du curseur.
Du coup parfois le cuseur s'éloigne et le contact électrique est rompu.
On est donc obligé de tordre le curseur pour qu'il soit en appui constant.
Ainsi le curseur s'use plus vite mais surtout augmente le frottement.

L'effort demandé sur la gâchette pour l'index est bien sûr plus important.
Alors bien sûr il faut un ressort plus tendu donc plus dur pour ramener le curseur en position zéro.
Et comme le ressort est plus dur il faut appuyer encore plus fort
C'est fatiguant au bout d'un moment et un accélérateur dur c'est franchement désagréable.


Alors pour obtenir un contact constant entre le curseur et la résistance et aussi diminuer encore le frottement , j'articule le curseur.
J'utilise pour ça une petite charnière miniature, dans toutes les bonnes quincailleries, destinée au petits coffrets en bois par exemple :







Comme celle que j'ai en stock est trop large, je la coupe en 2 au milieu :







Je démonte la gâchette, je découpe un morceau de bronze fritté dans l'un des gros paliers, puis je le soude en place.
Je prends une empreinte sur un simple carton de la longueur totale du curseur avant d'aller plus loin :







Je tronçonne le curseur puis je soude ma moitié de charnière sur le haut de la gâchette :







Bien sûr à cause de la largeur de l'articulation de la charnière, le curseur est maintenant trop long c'est l'explication de l'empreinte prise plus haut, c'est visible ici :







Le curseur est raccourci pour correspondre à sa longueur d'origine puis soudé sur la 2° partie de la charnière :







Préparation d'un petit ressort de rappel ainsi qu'une légère fente dans la charnière pour pouvoir l'accrocher :







Fixation du ressort derrière le curseur. On voit parfaitement comment le charbon appuiera sur la résistance :



_________________
Le slot ça rend fou !!!


Back to top
Pépé Plus


Offline

Joined: 22 Jun 2016
Posts: 3,268
Localisation: 30250

PostPosted: Fri 28 Oct - 22:38 (2016) Reply with quote

Ponçage du plâtre, bien sûr seulement où c'est nécessaire avec un papier fin pour ne pas endommager le fil résistif puis montage en place avec le curseur :






Celui d'origine étant pourri, préparation d'un petit ressort de rappel de gâchette. Il faut un ressort à extension et non pas à compression. Celui-ci est tout petit par rapport à un ressort d'origine et nettement plus souple.
La raison c'est qu'avec la résistance devenue plane sans accroche et l'articulation du curseur qui ne force plus en appui le frottement est devenu pratiquement inexistant et c'est bien le but recherché :




Aie aie aie c'est bien trop tendu à cet emplacement d'accroche, je referai un autre point d'accroche, j'y reviendrai plus tard :




Sur les Parma, ou celle-ci, le fil noir correspondant à la piste est soudé au châssis. L'électricité se propage à travers l'articulation de la gâchette pour remonter par le curseur, c'est pas terrible.
Ce genre de montage est sujet à des pertes d'autant qu'ici j'ai ajouté une articulation au niveau de la charnière à travers laquelle le courant doit aussi passer.
Je vais donc shunter l'ensemble pour éviter ces pertes.
Un petit morceau de tresse avec sa flexibilité pour ne pas gêner les mouvements de l'ensemble sera parfait. Par exemple ici un vieux bout de tresse Scalex, l'autre est un rouleau de tresse à dessouder :




En haut soudé directement sur le curseur :




Et de l'autre en bas directement sur le cadre là où arrive le fil noir. Bien sûr un peu de marge dans sa longueur pour le mouvement de la gâchette :




Je vais alléger légèrement la coque parce que j'aime bien avoir accès directement au curseur sans avoir besoin de tout ouvrir.
Elle est légèrement cassée à l'arrière mais c'est vraiment sans importance :




J'enlève tout ça sur cette moitié parce que ça me gène. Et puis ainsi s'il y a besoin d'un petit nettoyage, un bout de papier de verre fin entre le curseur et la résistance et le charbon se nettoie tout seul avec un peu de va et vient :




Mise en place dans la coque pour voir si rien ne gène. J'ai aussi refait une petite entaille dans le châssis pour accrocher le ressort de rappel de la gâchette de façon a ce qu'il soit moins tendu :


_________________
Le slot ça rend fou !!!


Back to top
Pépé Plus


Offline

Joined: 22 Jun 2016
Posts: 3,268
Localisation: 30250

PostPosted: Fri 28 Oct - 22:40 (2016) Reply with quote

Je vais tenter d'améliorer aussi les 2 contacts importants d'un accélérateur, la position maxi/à fond et celui du frein.
Pour cela je vais ajouter 2 butées indépendantes comme celles qui équipent les versions Turbo de chez Parma par exemple.
J'utilise une lamelle de laiton de 3 à 4/10° d'épaisseur par 5mm de large :







Après avoir plié à l'équerre les pattes de la résistance pour qu'elles servent de support, mise en forme du contact maxi/à fond qui sera soudé sur la patte d'alimentation de la résistance et sur laquelle va venir buter le curseur :







Mise en place et soudure :







Vérification que cette butée soit au bon niveau :







Vérification dans la coque. Il a fallut arrondir légèrement la partie inférieure pour contourner le puits de vis :







Montage du contact de butée de frein suivant le même principe et vérification dans la coque :







Soudure des fils qui ont été repérés avec des couleurs car les 3 sont blancs. Le noir est soudé sur le chassis à coté de l'extrémité de la tresse, les autres à leur place habituelle, le rouge sur le frein et le blanc sur le "à fond" :













Mise en place dans la demi-coque :








Assemblage des 2 coques :







Et pour finir je rajoute une protection pour le curseur dans un plastique souple tenu par 2 petites vis mais qui laisse quand même l'accès à l'intérieur par le haut.
Cette partie transparente permet de plus de voir l'intérieur en cas de problème.









Pour conclure le fonctionnement est sans aucun à coup ni accroche ni point dur. La gâchette revient au frein sans problème mais est presque trop souple, "on ne la sent pas" il faudra sans doute retendre légèrement le ressort.
N'hésitez pas, ce sont des modifications simples à réaliser et sans danger. Le seul risque est de détruire un curseur mais qui est disponible en pièces détachées chez Parma. On peut bien sûr aussi en réaliser un dans un bout de laiton.


Dans tous les cas vous ne reconnaitrez pas vos accélérateurs...
_________________
Le slot ça rend fou !!!


Back to top
fred


Offline

Joined: 25 Jun 2016
Posts: 403
Localisation: lyon

PostPosted: Sat 29 Oct - 13:23 (2016) Reply with quote

excellent  Okay

Back to top
mickano


Offline

Joined: 17 Jul 2016
Posts: 307
Localisation: 07500 ardeche

PostPosted: Sat 29 Oct - 13:25 (2016) Reply with quote

ah oué quand même 

Back to top
Pépé Plus


Offline

Joined: 22 Jun 2016
Posts: 3,268
Localisation: 30250

PostPosted: Sat 29 Oct - 13:52 (2016) Reply with quote

Au boulot Mickael  Mr. Green
_________________
Le slot ça rend fou !!!


Back to top
mickano


Offline

Joined: 17 Jul 2016
Posts: 307
Localisation: 07500 ardeche

PostPosted: Sat 29 Oct - 16:06 (2016) Reply with quote

du coup je vais me contenter de trouver une résistance de 4 ohms parma et juste la changer (au passage si vous avez en occasion au fond d'un tiroir )

Back to top
Contenu Sponsorisé






PostPosted: Today at 08:22 (2019)

Back to top
Display posts from previous:   
Post new topic   Reply to topic    Slot Racing du Gard Forum Index -> Electricité -> Soyez branchés !!! -> Accélérateurs All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Administration Panel | Create a free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2019 phpBB Group

Template by Totoelectro